Maison Joseph DrouhinMaison Joseph Drouhin
Maison Joseph Drouhin

Gel en Bourgogne

29.04.2016
L'année 2016 avait pourtant plutôt bien démarré mais, dans la nuit de mardi à mercredi, le gel a endommagé, à des degrés très divers, l'ensemble du vignoble bourguignon.
Les températures, anormalement fraiches pour la saison, ont aussi affecté d'autres vignobles septentrionaux.
A cette époque de l'année les bourgeons sont ouverts, les feuilles étalées, en particulier dans les Chardonnay, et sont donc très fragiles et sensibles aux températures nocturnes négatives.
L'ambiance humide fragilise encore plus et développe le risque de gel.

Nous avons souhaité attendre quelques jours pour réaliser un audit complet de notre vignoble afin de voir ce qui semblait perdu et ce qui avait résisté.
Difficile de synthétiser car il y a des dégâts de très faibles à très importants.
Le secteur de Meursault, Chassagne, Puligny est assez touché, le Chardonnay étant plus précoce.
A Chablis, probablement 20% du vignoble est affecté malgré les protections de gel qui ont été mises en place.
Pour les rouges de Côte d'Or la colline de Corton, les Chambertin, ont plutôt mieux tenu.
En revanche, le secteur de Chambolle est lui plus affecté avec des pertes importantes.

Seule "bonne nouvelle", le Clos des Mouches, en blanc comme en rouge, a des dégâts très faibles.

Notre espoir est que le contre-bourgeon ne soit pas affecté dans les secteurs touchés et qu'il soit fructifère et se développe convenablement.

En 1991 nous avions connu le même phénomène et la récolte avait été plutôt qualitative bien que tardive avec des rendements faibles mais pas catastrophiques.
Nous devrons décidément apprendre à vivre avec les aléas climatiques.

Frédéric Drouhin